Aller au contenu

Améliorer un sac à dos en quelques coutures

Je vous montre mes astuces pour customiser un sac à dos :

Nous voilà déjà en 2020 et la vie suit son cours côté couture !!! J’en profite pour vous souhaiter une merveilleuse année . Qu’elle vous apporte santé bonheur et découverte . Que dire de plus si ce n’est le meilleur pour vous et ceux qui vous sont chers . Voilà qui est fait !

Je peux donc avancer en votre compagnie en partageant mes petites cousettes . Aujourd’hui je vous fais découvrir un renforcement de sac à dos .C’est parti pour une personnalisation .Tracer des formes en tenant compte de la morphologie et épouser à la fois les courbes des épaules et celles du bas du dos en tenant compte du design du sac

Améliorer un sac à dos en quelques coutures afin de lui apporter un peu de confort était le premier projet couture de cette année .

Sur le point de se lancer dans un road trip est une grande aventure pour la voyageuse désirant changer d’air et découvrir de nouveaux horizons . Nous en avons discuté et en avons déduit qu’il était rassurant d’avoir un sac solide . C ‘est un voyage dans le temps placé sous le signe du partage et de l’essentiel. Pour cela, un grand sac . En tant que randonneuses , nous sommes tombées d’accord sur le fait qu’un sac à dos malgré une charge réduite au stricte nécessaire et bien répartie à l’intérieur de celui-ci finit toujours par peser une plombe au bout d’un moment au hasard des chemins et sentiers parcourus.

L’idée : trouver une solution afin d’apporter du confort sans alourdir le sac . En premier lieu au niveau des bretelles (accessoires indispensable au portage ) et secondo vous l’aurez deviné les appuis sur le bas du dos . Réfléchir , se projeter , personnaliser , tracer , découper avant d’assembler et de coudre .

Définir les matières :

S’imaginer les matières qui rempliraient leur fonction et surtout qui soient durables à l’usage lorsque nous savons pertinemment qu’en trek nos pauvres sacs ne sont pas plus ménagés que notre corps . Il a fallu aussi tenir compte du facteur météo en choisissant des matières appropriées ignifugées . J’ai de ce fait opté pour une mousse blanche imperméable de mon stock avec une épaisseur et une densité que je juge suffisante pour amortir le poids du sac tout en protégeant les épaules ainsi que les lombaires et qui par la même occasion protègera des frottements . Pour le recouvrement de la mousse , j’ai choisi des toiles spéciales de ma réserve dont je garde le secret en plus d’être dans les tons neutres. Après avoir patronner et tailler la mousse à la bonne mesure .

Mousse

Définir le mode et les emplacements de fixation :

La toute première étape avant de coudre et de fermer les pièces servant de renfort sur les épaules et la zone lombaires a été de définir les emplacements des fixations cousus en machine sur les parties mobiles et cousus à la main à même le sac . Ce système de fixation permet de pouvoir déplacer et ajuster selon les réglages du sac . Voyez plutôt …

J’avais envie de vous montrer combien c’est accessible de faire quelques transformations sur un sac

Et voilà , maintenant direction la rivière des galettes , nous sommes le 5 Janvier et c’est l’Epiphanie …